“Arme à feu”, Les douze balles dans la peau de Samuel Hawley

Catégories : 2017AlaskaAnglais (langue)ArmeArme à feuÉtats-UnisFusilHannah TintiLes douze balles dans la peau de Samuel HawleyMarginalMarginalitéMassachusettsPistoletPouvoirRevolverRoad tripRomanRoman d'apprentissageSangViolence

Titre : Les douze balles dans la peau de Samuel Hawley / The Twelve Lives of Samuel Hawley
Auteur : Hannah Tinti
Langue originale : Anglais
Date : 2017
Genre : Récit

Pistolet, revolver ou fusil : les armes à feu sont mentionnées dès le début du roman. Elles accompagnent la vie de la jeune Loo et de son père, un criminel qui tente de se faire oublier dans la petite ville d’Olympus. Si l’arme à feu peut d’abord apparaître comme un moyen de protection pour Loo et Hawley, elle n’a pourtant jamais empêché ce dernier de recevoir douze balles au cours de son passé criminel, autant d’événements importants que le lecteur apprend à connaître au fil du roman. Les armes à feu structurent donc le récit et permettent de mieux comprendre le personnage masculin.

De manière plus traditionnelle dans les textes littéraires, l’arme à feu se dote aussi d’un symbole phallique pour la jeune Loo, car à mesure qu’elle apprend à l’utiliser et qu’elle saisit l’occasion de s’en servir dans un univers peuplé d’hommes dangereux, elle acquiert davantage de pouvoir au sein du récit.

Mais l’auteur ne manque pas de signaler, en relatant les diverses morts causées par les armes à feu et leurs conséquences sur la vie des deux personnages principaux, que le pouvoir que nous pensons acquérir par la manipulation d’une arme n’est qu’une illusion qui, lorsqu’elle s’efface, révèle notre orgueil à vouloir fuir le temps. Finalement, quelle que soit sa catégorie, l’arme à feu rappelle, aux personnages comme au lecteur, la fragilité de l’existence.

Pour citer cette page : "“Arme à feu”, Les douze balles dans la peau de Samuel Hawley", in Lipotexte, URL: http://lipotexte.org/arme-a-feu-les-douze-balles-dans-la-peau-de-samuel-hawley/, mis en ligne le 16 mai 2019, consulté le 30 septembre 2020.