“Babouinerie”, Belle du Seigneur

Catégories : 1968Albert CohenAmourAnimalBabouinDon JuanFemmeForceFrançais (langue)GorilleHommeMoralistePassionSéductionSexeVirilité

Titre : Belle du Seigneur
Auteur : Albert Cohen
Langue originale : Français
Date : 1968
Genre : Récit

La scène de séduction de Belle du Seigneur, véritable morceau de bravoure, opère un renversement inattendu. En mettant à nu dans son discours le stratagème amoureux auquel il l a recours pour conquérir Ariane, Solal y offre une démystification de l’amour-passion, à travers la métaphorisation – ou, plus précisément, l’animalisation – des rapports amoureux.

L’universelle “adoration de la force”, que Solal se plaît à démasquer dans les rapports amoureux aussi bien que dans les manifestations fascistes (nouant par là étroitement l’intrigue amoureuse à l’intrigue politique, la petite à la grande Histoire…), commande l’un des motifs obsédants de Belle du Seigneur la babouinerie. Au fil du roman, celle-ci s’impose comme une clé de lecture des comportements occidentaux, les traumatismes du XXe siècle ayant apporté la confirmation d’une humanité non encore sortie d’un état de nature.

Babouinerie partout. Babouinerie et adoration animale de la force, le respect pour la gent militaire, détentrice du pouvoir de tuer…”

Pour citer cette page : "“Babouinerie”, Belle du Seigneur", in Lipotexte, URL: http://lipotexte.org/babouinerie-belle-du-seigneur/, mis en ligne le 19 juin 2018, consulté le 19 avril 2019.