“Bohème”, Poésies

Catégories : 1891BohèmeMarginalMarginalitéNaturePoèmePoésiePoèteRêverieRévolteSociétéVers

Titre : Poésies
Auteur : Arthur Rimbaud
Langue originale : Français
Date : 1891
Genre : Poésie

Pour Rimbaud, l’époque des premières fugues est aussi celle d’une vibrante inspiration lyrique : les poèmes dessinent les contours d’un poète-vagabond, “clochard céleste” (Jack Kerouac), vivant à la belle étoile, changeant de lieu au rythme de sa fantaisie. C’est la bohème. Si cet imaginaire renvoie à l’origine à l’existence nomade des tziganes originaires de Bohême (accent circonflexe), ce n’est que par analogie que le terme “bohème” (accent grave) en vient à renvoyer au milieu du XIXe siècle à la vie insouciante et souvent misérable des milieux artistes (cf. Scènes de la vie de bohème, Henry Murger, 1848). Dès l’automne 1870, Rimbaud s’approprie cet imaginaire (“Ma Bohème”), inséparable chez lui de la capacité d’émerveillement de l’enfance, vivante jusque dans les poèmes en prose d’Illuminations (“Enfance (III.)” : “Au bois il y a un oiseau, son chant vous arrête et vous fait rougir. / Il y a une horloge qui ne sonne pas. / Il y a une fondrière avec un nid de bêtes blanches. / Il y a une cathédrale qui descend et un lac qui monte. / Il y a une petite voiture abandonnée dans le taillis, ou qui descend le sentier en courant, enrubannée. / Il y a une troupe de petits comédiens en costumes, aperçus sur la route à travers la lisière du bois. / Il y a enfin, quand l’on a faim et soif, quelqu’un qui vous chasse.”)

Pour citer cette page : "“Bohème”, Poésies", in Lipotexte, URL: http://lipotexte.org/boheme-poesies/, mis en ligne le 19 septembre 2018, consulté le 21 mai 2019.