“Cassettes”, Incendies

Catégories : 2003CassetteEnregistrementFamilleFrançais (langue)HistoireIncendiesMédiumPasséThéâtreTraceWajdi Mouawad

Titre : Incendies
Auteur : Wajdi Mouawad
Langue originale : Français
Date : 2003
Genre : Théâtre

A la mort de Nawal, qui avait sombré dans le silence des années auparavant, le notaire transmet à ses enfants deux lettres leur demandant de retrouver leur père et leur frère. Simon, rendu furieux par le silence de sa mère et ces demi-révélations posthumes, refuse d’abord catégoriquement la quête. Jeanne retrouve l’infirmier qui s’est occupé de leur mère et qui travaille désormais dans un théâtre. Il lui donne des cassettes qui contiennent des enregistrements du silence de Nawal. Il est aussi celui qui parviendra à lire la photographie de Nawal et qui lancera Jeanne sur la première piste. Le théâtre est donc le lieu grâce auquel Jeanne commencera à écouter et à voir différemment sa mère, et donc grâce auquel elle amorcera véritablement sa quête. Jeanne se met à écouter les cassettes avec une certaine frénésie, au grand dam de Simon qui ne comprend pas sa sœur, qui la croit devenue folle à son tour. Néanmoins, à la toute fin de la pièce, alors que Simon et Jeanne ont compris qui était leur père et leur frère, Simon demande à Jeanne de lui faire entendre le silence de leur mère. Les enregistrements apparaissent in fine comme la trace d’une souffrance inconcevable et inexprimable dont les jumeaux, parvenus au terme de leur quête, connaissent désormais l’origine. Les cassettes n’apparaissent plus alors comme le vain enregistrement méthodique d’une pathologie, mais comme un médium qui, malgré l’absence,  permet à Jeanne et Simon d’approcher d’une compréhension et d’une acceptation de leur mère.

Pour citer cette page : "“Cassettes”, Incendies", in Lipotexte, URL: http://lipotexte.org/cassettes-incendies/, mis en ligne le 2 juillet 2020, consulté le 6 août 2020.