“Démon”, Les Enfants du limon

Catégories : 1938DémonEncyclopédieExorcismeFolieFous littérairesFrançais (langue)GuimauveHomosexualitéLes Enfants du limonPacte avec le diableParisPédérastiePiègeProviseurRaymond QueneauRomanSalle de bainsSangSeine

Titre : Les Enfants du limon
Auteur : Raymond Queneau
Langue originale : Français
Date : 1938
Genre : Récit

Au début du roman, M. Chambernac voit pénétrer dans la salle de bains de son domicile le personnage de Purpulan. Rien n’explique la manière dont ce dernier a réussi à entrer dans la demeure de Chambernac, mais celui-ci se retrouve immédiatement pris au piège.

Purpulan menace de répandre la rumeur selon laquelle Chambernac – alors proviseur d’un lycée – est un “pédéraste” qui invite de jeunes garçons dans sa salle de bains.

Néanmoins, le chantage de Purpulan échoue : c’est Chambernac qui parvient en réalité à le piéger. Il l’oblige alors à signer un pacte de sang avec lui, dans la droite lignée du contrat faustien. Pourtant, contrairement à ce que croit Chambernac, cela ne sera pas suffisant pour contrôler totalement la nocivité de Purpulan.

Dans les dernières pages du livre, Chambernac se débarrasse une bonne fois pour toutes du démon Purpulan (suspecté d’avoir empoisonné Mme Chambernac). Il le précipite dans la Seine, et contemple la dissolution du personnage qui fond dans l’eau comme de la guimauve.

A travers le destin romanesque du démon Purpulan, Queneau met en scène l’exorcisation de son propre rapport à l’encyclopédie des fous littéraires qu’il a été dans l’incapacité de mener à bien, et dont il a utilisé la matière pour la rédaction des Enfants du limon.

Pour citer cette page : "“Démon”, Les Enfants du limon", in Lipotexte, URL: http://lipotexte.org/demon-les-enfants-du-limon/, mis en ligne le 23 juillet 2019, consulté le 13 juillet 2020.