“Écriture”, L’Enfant perdue

Catégories : 2014AmitiéAmitié toxiqueCarrière d'écrivainÉcritureÉcriture de soiItalien (langue)L'Enfant perduePromesse briséeRécitRécit d'inspiration autobiographiqueRelation dysfonctionnelleRelation toxiqueRomanRoman autobiographiqueSe compromettreTabou

Titre : L'Enfant perdue / Storia della bambina perduta
Auteur : Elena Ferrante
Langue originale : Italien
Date : 2014
Genre : Récit

Plusieurs moments sont dédiés au temps de l’écriture dans la tétralogie, et en particulier dans le dernier tome de celle-ci. Outre la mention des nombreux écrits publiés par la narratrice tout au long de sa carrière d’écrivain, il est question de passages dédiés au récit principal, qui donne alors l’impression de se construire sous les yeux du lecteur. L’écriture est ainsi loin d’être traitée de la même façon par les deux amies : symbole des ambitions perdues de Lila, l’écriture est une véritable passion pour la narratrice et se développe à mesure qu’elle grandit. Mais loin d’être représentée exclusivement comme un rêve qui se réalise, l’écriture est aussi la source d’une révélation cruciale dès lors que le lecteur comprend que l’ensemble du récit repose en fait sur une exigence de Lila que la narratrice n’a pas respectée : ne jamais écrire sur son amie.

Or, que ce soit en présence ou dans l’esprit de la narratrice, Lila occupe une place centrale dans ce récit d’inspiration autobiographique… qui invite ainsi à réfléchir aux liens entre vie et fiction.

Pour citer cette page : "“Écriture”, L’Enfant perdue", in Lipotexte, URL: http://lipotexte.org/ecriture-lenfant-perdue/, mis en ligne le 10 février 2020, consulté le 22 octobre 2020.