“Enfance”, La Bâtarde

Catégories : 1964AutobiographieBâtardiseBisexualitéCondition féminineÉducationEnfanceEnfantFrançais (langue)Jean GenetLa BâtardeMilieu littéraireNathalie SarrautePremiers émois amoureuxSexualitéSimone de BeauvoirViolette Leduc

Titre : La Bâtarde
Auteur : Violette Leduc
Langue originale : Français
Date : 1964
Genre : Récit

Le premier tome de l’autobiographie de Violette Leduc relate son enfance dans le Nord de la France, son adolescence à Paris, sa vie amoureuse, son travail dans une maison d’édition et son entrée en écriture sous la houlette de Simone de Beauvoir. Le récit est parsemé de portraits des femmes qui l’ont marquée, aussi bien enfant qu’adulte. L’œuvre de Violette Leduc peint un tableau éclaté de la condition féminine du 20ème siècle français, aussi bien dans le milieu ouvrier que dans la classe moyenne. Fille d’une domestique et d’un fils de grande famille bourgeoise qui n’a pas assumé sa paternité, elle s’est toujours sentie tiraillée entre deux catégories sociales, n’appartenant à aucun milieu, marginale et solitaire. Elle pose un regard sur ses contemporains et les événements de sa vie que les normes sociales, l’hétéronormativité et la morale bourgeoise n’ont jamais contaminé.
On croise au fil de ses autobiographies nombre d’écrivains du milieu homosexuel de l’époque (Maurice Sachs, Jean Genet), ainsi que les jeunes auteures qui gravitaient autour de Simone de Beauvoir (Nathalie Sarraute notamment), mais aussi des figures qui n’ont que peu de rapport avec Violette Leduc si ce n’est qu’elle admirait leur œuvre ou leur personnalité, comme Bernanos qui est mentionné à plusieurs reprises.

Pour citer cette page : "“Enfance”, La Bâtarde", in Lipotexte, URL: http://lipotexte.org/enfance-la-batarde/, mis en ligne le 20 juin 2018, consulté le 17 février 2019.