“Enfer”, Une Saison en Enfer

Catégories : 1873AutobiographieChristianismeCombat spirituelEnferFrançais (langue)ParadisPoètePoète mauditReligionSaison

Titre : Une Saison en Enfer
Auteur : Arthur Rimbaud
Langue originale : Français
Date : 1873
Genre : Récit

Le titre du plus célèbre texte en prose de Rimbaud, Une Saison en Enfer – pour lequel le poète avait déclaré à son ami Delahaye que “[s]on sort dépend[ait] de ce livre” – doit d’autant plus attirer l’attention du lecteur qu’il a été choisi par Rimbaud lui-même (alors que l’authenticité d’Illuminations ne repose que sur la seule parole de Verlaine, nulle trace d’un tel titre n’ayant été trouvée dans les manuscrits).

A l’évidence, l’emploi d’un singulier (Enfer, et non Enfers) renvoie directement aux figurations chrétiennes de l’au-delà, et précisément à une iconographie traditionnelle, avant tout populaire et naïve (pour laquelle “Alchimie du Verbe” dit la fascination) où élus et pécheurs sont séparés par le jugement de Dieu.

Or, le titre rimbaldien, en opérant la rencontre d’un temps terrestre (le cycle naturel des saisons) et d’un temps céleste (l’éternité du châtiment), ne défait-il pas insidieusement ces représentations ? Il ouvrirait alors sur un avenir dégagé de la religion, au terme d’un combat spirituel dont la Saison offre la “relation”.

Pour citer cette page : "“Enfer”, Une Saison en Enfer", in Lipotexte, URL: http://lipotexte.org/enfer-une-saison-en-enfer/, mis en ligne le 26 septembre 2018, consulté le 17 février 2019.