“Espace-temps”, Le Jardin aux sentiers qui bifurquent

Catégories : 1941BifurcationChineEspace-tempsEspagnol (langue)Jorge Luis BorgesLabyrintheLe Jardin aux sentiers qui bifurquentNon-linéaritéNouvelleNouvelle policièreSimultanéitéSpatialitéTemporalitéTs'ui Pên

Titre : Le Jardin aux sentiers qui bifurquent / El jardín de senderos que se bifurcan
Auteur : Jorge Luis Borges
Langue originale : Espagnol (Argentine)
Date : 1941
Genre : Récit

La célèbre nouvelle de Borges tourne autour de l’évocation d’une œuvre impossible, jamais achevée : le roman de Ts’ui Pên censé couvrir toutes les possibilités narratives imaginables. Fantasme de totalité, le projet de Ts’ui Pên était de concevoir une fiction dans laquelle un choix ne vient pas laisser de côté l’une des potentialités de l’intrigue. A l’intérieur du labyrinthe de Ts’ui Pên, l’homme choisit simultanément tous les chemins, y compris les plus contradictoires.

Derrière cette image du labyrinthe littéraire, Borges imagine ainsi un espace-temps au sein duquel, par la prolifération des récits, le temps et l’espace se fécondent mutuellement. Si le principe de la bifurcation est bien d’essence spatiale (dans l’espace, tout est donné simultanément), il permet au temps de se multiplier. Autrement dit, lorsque le jardin bifurque, il s’ouvre à la temporalité et fait émerger, en son sein, une pluralité de futurs.

Pour citer cette page : "“Espace-temps”, Le Jardin aux sentiers qui bifurquent", in Lipotexte, URL: http://lipotexte.org/espace-temps-le-jardin-aux-sentiers-qui-bifurquent/, mis en ligne le 8 janvier 2019, consulté le 15 novembre 2019.