“Faux-semblants”, A.B.C. contre Poirot

Catégories : 1936A.B.C. contre PoirotAgatha ChristieAnglais (langue)Apparence trompeuseEnquêteFauxFaux-semblantHercule PoirotHomme de pailleIllusionLecteur plus informé que les personnagesMobileRomanRoman policierSimulacreTraqueTrompe-l’œil

Titre : A.B.C. contre Poirot / The A.B.C. Murders
Auteur : Agatha Christie
Langue originale : Anglais
Date : 1936
Genre : Récit

Dans A.B.C. contre Poirot, le lecteur pense connaître l’identité de l’assassin dès le deuxième chapitre. Le récit pour lequel le capitaine Hastings remplit le rôle de narrateur est en effet régulièrement entrecoupé d’un autre récit à la troisième personne qui permet au lecteur d’en savoir plus que les personnages. Ainsi, avec un minimum d’attention, le lecteur identifie le tueur en série. L’intérêt de l’intrigue se reporte dès lors pour lui sur la traque du meurtrier par la police et, surtout, sur le mobile des assassinats : “Pourquoi ?” Ce n’est qu’en répondant à cette question que le personnage du détective pourra faire se rejoindre les deux récits entremêlés, celui de la traque, et celui des préparatifs de l’assassin. Enquête d’Hercule Poirot oblige, les apparences sont cependant trompeuses encore une fois ; le roman se révèle avoir été tissé de bon nombre de feintes, offrant ainsi une réflexion sur les faux-semblants.

Pour citer cette page : "“Faux-semblants”, A.B.C. contre Poirot", in Lipotexte, URL: http://lipotexte.org/faux-semblants-a-b-c-contre-poirot/, mis en ligne le 4 mai 2019, consulté le 18 juillet 2019.