Le projet

Lipotexte en quelques mots

Lipotexte est un projet collaboratif piloté par des membres des doctoriales comparatistes de l’Université Paris Nanterre, le collectif LiPothétique.

Il est né du constat qu’il n’existait pas d’outil permettant aux chercheurs en littérature de recouper leurs informations et de s’entraider dans leur travail. Lipotexte pourra ainsi combler cette lacune en rendant possible, au fur et à mesure des contributions, la constitution d’une vaste bibliothèque fondée sur les fiches de lecture des uns et des autres.

Il s’agit d’une base de données regroupant des notions/thèmes employé(e)s dans des textes littéraires ainsi qu’un bref développement concernant leur représentation. La recherche d’un thème donne accès à plusieurs interprétations à partir des œuvres littéraires dans lesquelles il est développé.

Tout chercheur, enseignant ou étudiant peut contribuer au développement de cette base de données.

Objectif du projet

Lipotexte s’inscrit dans le mouvement des humanités numériques. En tant que base de données sur la littérature, le site vise à fournir un outil de recherche capable de brasser de grandes quantités d’informations sur les œuvres littéraires.

Construit selon un modèle relationnel, Lipotexte se réclame du comparatisme littéraire. Par la mise en relation automatique des entrées thématiques, ce sont de nouveaux liens entre les œuvres que l’utilisateur de Lipotexte sera en mesure de découvrir.

Lipotexte est un instrument dans l’art d’inventer des comparables.

Philosophie du projet

Dans le sillage du Manifeste des humanités numériques 2.0, Lipotexte reconnaît la portée interprétative et générative des outils numériques, notamment dans la manière dont ils nous permettent d’explorer la littérature.

Lipotexte n’est pas un dictionnaire rigide ou homogénéisé. Le visiteur n’y trouvera pas des résumés pratiques, dispensant de la lecture des œuvres. Bien au contraire, cette base de données est constituée des interprétations de ses contributeurs, tous anonymes pour l’internaute qui se déplace à travers le tissu des entrées thématiques.

Se fondant sur la notion de folksonomie, Lipotexte permet à ses contributeurs de “tagger” les œuvres recensées d’une manière totalement libre et décentralisée. Ce système d’indexation personnelle tire son intérêt de la richesse et de l’originalité des recoupements qu’il induit, même si cela se fait au détriment d’une complète homogénéité des articles.

Alors que la plupart des projets en humanités numériques privilégient encore des taxonomies de spécialiste, Lipotexte cherche à mettre à profit les outils et pratiques nés du passage au Web sémantique.

Notre définition du thème en littérature

Il n’est guère possible d’entreprendre un travail de recensement de thèmes en littérature sans tenir compte de l’avertissement lancé par Philippe Hamon et Alexandrine Viboud dans la préface du Dictionnaire thématique du roman de mœurs en France (1814 – 1914) : « Comment construire une typologie homogène du (des) thème(s) ? Quels sont les critères de leur sélection ? Réduire une œuvre littéraire à ses thèmes, n’est-ce pas réduire la littérature à sa fonction strictement documentaire ? » (Paris, Presses Sorbonne nouvelle, 2008, p. 9).

Nous avons fait le choix, dans Lipotexte, de tirer profit de l’hétérogénéité que générerait nécessairement une base de données collaborative. L’existence d’une infinité de thèmes peut effrayer, mais elle démultiplie aussi d’autant les pistes d’exploration possibles, ce qui ne peut que réjouir chercheurs et lecteurs. Vous trouverez donc dans Lipotexte une très grande variété de thèmes, des plus classiques (type de personnage, situation stéréotypée, événement historique, lieu, objet, etc.) aux plus surprenants, selon les centres d’intérêt de nos rédacteurs et l’acuité de leur regard.

Afin d’exploiter au maximum les possibilités offertes par un outil numérique, nous avons également choisi de ne pas nous limiter aux thèmes centraux des œuvres littéraires. Bien souvent ceux-ci sont connus ou, s’ils ne le sont pas, se découvrent facilement sur les quatrièmes de couverture ou dans les résumés en ligne. L’objectif de Lipotexte est davantage de permettre de dénicher des thèmes secondaires, des leitmotivs originaux ou encore des saynètes oubliées ou inattendues dans les grandes œuvres que l’on croyait connaître.

Il faut par conséquent considérer le thème comme un outil et non une fin en soi : il permet d’opérer des rapprochements entre diverses œuvres, mais ne vaut ensuite que dans le traitement que lesdites œuvres lui réservent et dans les interprétations qu’un lecteur sera capable de tirer de leur comparaison.