“Jouet qui prend vie”, Le Vaillant Soldat de plomb

Catégories : 1838AnimationConteDanois (langue)Déboires sentimentauxEnfanceEnfantFigurineHans Christian AndersenJeuJouetJouet qui prend vieLe Vaillant Soldat de plombMétalNaïvetéPenséePlombSentiment amoureuxVie

Titre : Le Vaillant Soldat de plomb / Den Standhaftige Tinsoldat
Auteur : Hans Christian Andersen
Langue originale : Danois
Date : 1838
Genre : Récit

La nuit, dès que toute la maisonnée s’endort, les jouets s’animent ; tel est l’univers merveilleux que propose Andersen dans le conte du “Vaillant Soldat de plomb”. Afin de donner vie à la petite figurine métallique dont on suivra les aventures et, surtout, les déboires sentimentaux, le conteur fait le choix d’une focalisation interne qui permette au lecteur de se mettre dans la peau du jouet. L’écriture fait dès lors percevoir la réalité de manière déformée. Le cadre spatial s’étire puisque les plus petits des objets et des êtres paraissent gigantesques au soldat de plomb ; le cadre temporel également – le temps est plus long dans la vie du jouet. Les pensées exprimées sont elles-mêmes en décalage avec ce que peut connaître le lecteur, empreintes, comme elles le sont, d’une forme de naïveté. Un jouet, même érigé au rang de héros, même doté d’un destin tragique, ne peut exprimer ses sentiments avec les nuances qui seront celles d’un personnage de chair et de sang.

Pour citer cette page : "“Jouet qui prend vie”, Le Vaillant Soldat de plomb", in Lipotexte, URL: http://lipotexte.org/jouet-qui-prend-vie-le-vaillant-soldat-de-plomb/, mis en ligne le 9 décembre 2019, consulté le 25 mai 2022.