“Méphistophélès”, Cartes sur table

Catégories : 1936Agatha ChristieAnglais (langue)Cartes sur tableCheminéeDiableDramatique fin de soiréeExcentricitéHercule PoirotJouer avec le feuMéphistophélèsMise en scèneMystèreRomanRoman policierStupiditéTenter le diable

Titre : Cartes sur table / Cards on the Table
Auteur : Agatha Christie
Langue originale : Anglais
Date : 1936
Genre : Récit

Il est évident dès le premier chapitre de Cartes sur table que le fantasque Mr Shaitana va très vite payer son audace d’avoir tenté le diable. Roman policier oblige, le lecteur sait, d’emblée, que la soirée très spéciale organisée par le personnage ne peut que mal tourner. L’excentrique personnage a eu l’idée de réunir autour de lui quatre meurtriers impunis et quatre “limiers” ; il n’en ressortira évidemment pas vivant.

L’apparence physique de Shaitana comme son goût pour la mise en scène justifient des rapprochements fréquents dans le texte entre le personnage et la figure de Méphistophélès : ne choisit-il pas pour réunir des assassins et leurs juges une pièce plutôt lugubre, quasiment éclairée par le seul feu dans la cheminée ? Le salon a tôt fait de se transformer en antichambre de l’enfer.

C’est cependant un Méphistophélès bien décevant que nous propose ici Agatha Christie, car si les quatre suspects ne manquent pas de se sentir au purgatoire, Mr Shaitana est bien loin du démon intellectuel qu’il se targue d’imiter. L’aura de mystère qui entourait le personnage dans l’incipit du roman s’étiole peu à peu pour laisser place à un portrait moins flatteur : comme le fait ressortir l’enquête d’Hercule Poirot, n’était-ce pas en effet foncièrement stupide d’aller au bout d’une idée aussi saugrenue ?

Pour citer cette page : "“Méphistophélès”, Cartes sur table", in Lipotexte, URL: http://lipotexte.org/mephistopheles-cartes-sur-table/, mis en ligne le 16 octobre 2019, consulté le 27 novembre 2020.