“Pet”, L’Arrivée des bleus

Catégories : 1886AntimilitarismeArméeBas corporelBruitCapitaineDisciplineDiscoursÉloquenceÉmotionsFlatulenceFrançais (langue)GazGeorges CourtelineInterruptionL’Arrivée des bleusLes Gaîtés de l’escadron (recueil)LyrismeMilitaireNouvelleNouvelle recrueNovicePetPéterRégimentSoldat

Titre : Les Gaîtés de l’escadron
Auteur : Georges Courteline
Langue originale : Français
Date : 1886
Genre : Récit

La nouvelle « L’Arrivée des bleus » propose d’assister au discours qu’adresse aux nouveaux soldats le capitaine Hurluret, présentant le régiment comme une grande et belle famille. Mais, tandis que le capitaine tente de déployer devant les troupes ses plus beaux effets lyriques, ses efforts sont anéantis par le bruit intempestif qu’émet l’un des bleus, incapable de contenir son émotion. Le lyrisme change alors d’objet, Courteline usant dès lors de toute son éloquence pour décrire… le pet en question. Il faut dire que les officiers des Gaîtés de l’escadron ne brillent ni par leur intelligence, ni par leur maîtrise de l’argumentation. Rabaisser la rhétorique militaire au niveau du bas corporel permet à l’écrivain de se venger d’un milieu cruel où les cris remplacent le dialogue et où un « Je m’en fous ! » hurlé au visage des soldats constitue trop souvent le plus imparable des arguments.

Pour citer cette page : "“Pet”, L’Arrivée des bleus", in Lipotexte, URL: http://lipotexte.org/pet-larrivee-des-bleus/, mis en ligne le 31 octobre 2020, consulté le 19 août 2022.