“Photographie (de guerre)”, Babyface

Catégories : 2006ArtBabyfaceBeautéBonne conscienceConscienceFrançais (langue)GuerreKoffi KwahuléPhotographieRécitThéâtreViolence

Titre : Babyface
Auteur : Koffi Kwahulé
Langue originale : Français
Date : 2006
Genre : Récit

Dans une des « visions » issues des Fragments du journal imaginé (notes et visions) de Jérôme-Alexandre Dutaillis de la Péronnière, le personnage de Babyface traverse la ville dévastée par la guerre. Il croise des mères qui se regroupent dans un secteur de la ville pour continuer à donner le sein à leurs enfants morts depuis peu. Elles sont représentées comme des madones paradoxales, des figures de mater dolorosa dont les nourrissons ont été sacrifiés au nom d’une transcendance absurde et qui miment les vierges à l’enfant. Le narrateur évoque alors les photographies « qu’on expédie au loin » et qui incarnent le risque que court un roman comme Babyface, né en réaction aux guerres fratricides de Côte d’Ivoire : celui de l’esthétisation de la violence. La bonne conscience des faiseurs et des amateurs de beaux clichés de guerre est ici fustigée. Babyface doit déranger : le personnage éponyme constitue le centre absent du livre. Dans ce roman polyphonique, les formes se croisent, les points de vue se mêlent, des textes de statuts différents se heurtent, mais Babyface ne prend jamais la parole et reste inexorablement opaque.

Pour citer cette page : "“Photographie (de guerre)”, Babyface", in Lipotexte, URL: http://lipotexte.org/photographie-de-guerre-babyface/, mis en ligne le 2 juillet 2020, consulté le 25 novembre 2020.