“Pluie”, Du côté de chez Swann

Catégories : 1913À la recherche du temps perduAverseDu côté de chez SwannEauFrançais (langue)Marcel ProustMauvais tempsMétéoPluiePromenadeRomanTempête

Titre : Du côté de chez Swann
Auteur : Marcel Proust
Langue originale : Français
Date : 1913
Genre : Récit

Le thème de la pluie apparaît à plusieurs reprises dans le premier tome d’À la recherche du temps perdu : lorsque le narrateur se remémore, au début de “Combray”, les promenades sous des trombes d’eau de sa grand-mère qui trouve stupide de s’enfermer par crainte des averses, ou encore lorsque le narrateur jeune rêve de tempêtes à Balbec dans “Nom de pays : le nom”. La pluie est souvent synonyme de souffrance dans les souvenirs, car elle isole le narrateur enfant du monde extérieur et des autres. Ainsi, la dernière partie du roman voit l’enfant appréhender les jours de pluie ; il sait alors qu’il ne pourra pas retrouver Gilberte aux Champs-Élysées pour jouer avec elle. Mais la pluie est aussi ce qui pousse le narrateur et sa famille vers Méséglise. Les jours où le temps n’est pas certain, on préfère se promener par là, et non du côté de Guermantes, car le chemin est plus court : c’est donc la météo capricieuse qui mène le narrateur du côté de chez Swann.

Pour citer cette page : "“Pluie”, Du côté de chez Swann", in Lipotexte, URL: http://lipotexte.org/pluie-du-cote-de-chez-swann/, mis en ligne le 23 septembre 2018, consulté le 27 juin 2019.