“Présence”, Rebecca

Catégories : 1938AllusionAltéritéAmourAmour contrariéAnglais (langue)AngleterreAngoisseApparenceApparence trompeuseAzaléeBateauBord de merCalmeCampagne anglaiseChâteauChâteau gothiqueChâteau hantéChienChienneCondition féminineCondition socialeCornouaillesDaphne du MaurierMariageMariage briséMariage sans amourMerMystèrePaysage gothiquePaysage oppressantPrésenceRebeccaRhododendronRomanRoman d'apprentissageRoman gothiqueSherry

Titre : Rebecca / Rebecca
Auteur : Daphne du Maurier
Langue originale : Anglais
Date : 1938
Genre : Récit

Rencontrés à Monaco, Maxim et la narratrice se marient en vitesse et s’installent ensuite dans le château de l’époux, à Manderley. La jeune mariée est aussitôt intriguée par le mystère qui entoure la mort de l’ancienne épouse, Rebecca. Paradoxalement, la vive présence de feu Madame de Winter se fait ressentir dans tout le domaine de Manderley. Ainsi, ses affaires se trouvent toujours dans la désormais inhabitée aile Ouest de Manderley. Mais Rebecca vit aussi aussi à travers le discours des domestiques qui la préféraient à la nouvelle épouse du propriétaire. De plus, l’auteure emploie différentes figures de style qui viennent dire la présence de l’ancienne épouse. Par exemple, le vent est comparé à un doigt froid qui caresse la nuque de la jeune mariée alors qu’elle se promène autour du château.

Tous ces éléments ne font que renforcer le mystère qui entoure la mort de Rebecca. Parce qu’il adopte le point de vue de la narratrice nouvellement introduite au monde raffiné de Manderley, le lecteur découvre petit à petit ce qui se cache derrière les apparences.

Pour citer cette page : "“Présence”, Rebecca", in Lipotexte, URL: http://lipotexte.org/presence-rebecca/, mis en ligne le 1 novembre 2020, consulté le 7 décembre 2021.