“Station-service”, La Classe de neige

Catégories : 1995AchatAller-retourAutorouteBateau gonflableCadeauCollectionDéplacementEmmanuel CarrèreEnfanceEssenceFaire le plein d'essenceFidélité commercialeFrançais (langue)La Classe de neigeLieu de passageMatelas pneumatiquePetrofinaRetour en arrièreRomanRouteSentiment d'enfermementShellStation-serviceTransformationVoyage

Titre : La Classe de neige
Auteur : Emmanuel Carrère
Langue originale : Français
Date : 1995
Genre : Récit

Lieu de passage, la station-service est avant tout l’espace des transitions dans La Classe de neige. Mentionnée en ouverture du roman, elle est associée aux souvenirs d’enfance à travers l’évocation des bons Shell et Fina qui permettaient de gagner jouets, matelas pneumatiques et autres bateaux gonflables. En clôture de l’œuvre, la station essence a radicalement changé d’aspect : si elle réapparaît dans le texte, ce n’est pas pour faire du chemin de retour un retour à la situation initiale. Devenue le symbole de l’évasion impossible, associée désormais à l’horreur, elle referme pour le personnage principal la parenthèse d’un bonheur qui n’aura été qu’illusoire. Durant les vingt-huit chapitres qui séparent les deux références, Nicolas a grandi, de la plus cruelle des manières.

Pour citer cette page : "“Station-service”, La Classe de neige", in Lipotexte, URL: http://lipotexte.org/station-service-la-classe-de-neige/, mis en ligne le 18 juin 2020, consulté le 31 octobre 2020.