“Adolescence”, La Reine des Neiges

Catégories : 1844AdolescenceAdolescentBroyer du noirColèreConteCrise d'adolescenceCroissanceDanois (langue)EnfanceFin de l'enfanceFroidGelerGrandirHans Christian AndersenIsolementJeunesseLa Reine des NeigesMiroirPalaisSolitaireSolitudeTristesse

Titre : La Reine des Neiges / Snedronningen
Auteur : Hans Christian Andersen
Langue originale : Danois
Date : 1844
Genre : Récit

Alors qu’il partageait ses jeux d’enfants avec Gerda, la petite voisine qu’il considérait comme sa sœur, Kay s’isole brusquement à la fin de la deuxième des sept histoires qui composent le conte. Le jeune garçon a reçu dans l’œil et dans le cœur des éclats de glace, mais pas n’importe lesquels : il s’agit de débris d’un grand miroir déformant fabriqué par le diable lui-même et qui donne au beau l’apparence du laid. Désormais, Kay broie du noir. Il finit par se laisser emporter par la Reine des Neiges qui achève de geler son cœur et demeure avec elle dans son immense palais vide et froid. Il n’en ressortira qu’à l’âge adulte, aidé par Gerda venue le sauver.

Perte d’intérêt pour les jeux d’enfants, tristesse, irritabilité, isolement social et même conduite à risque – nombreuses sont les caractéristiques du comportement de Kay dans lesquelles on peut voir les signes d’une crise d’adolescence.

Pour citer cette page : "“Adolescence”, La Reine des Neiges", in Lipotexte, URL: https://lipotexte.org/adolescence-la-reine-des-neiges/, mis en ligne le 5 décembre 2019, consulté le 30 juin 2022.