“Ku Klux Klan”, Les Cinq Pépins d’orange

Catégories : 1891Anglais (langue)Arthur Conan DoyleAvertissementKu Klux KlanLes Aventures de Sherlock Holmes (recueil)Les Cinq Pépins d’orangeNouvelleNouvelle policièreOrange (fruit)PépinRacismeRèglement de compteSherlock HolmesSociété secrèteSuprémacisme blancVengeance

Titre : Les Cinq Pépins d’orange / The Five Orange Pips
Auteur : Arthur Conan Doyle
Langue originale : Anglais
Date : 1891
Genre : Récit

Si les initiales K.K.K. évoquent indéniablement au lecteur d’aujourd’hui le Ku Klux Klan, elles conservent leur mystère pour le lecteur qui découvre “Les Cinq Pépins d’orange” dans le Strand Magazine de novembre 1891. À cette époque, les trois sinistres lettres peuvent ainsi encore constituer dans la littérature européenne la clef d’une énigme policière ; le lecteur est invité à penser, à la suite du docteur Watson, qu’il s’agit là de la signature d’un individu. Parmi les personnages de la nouvelle, seul Sherlock Holmes finit en effet par faire le lien entre une série de meurtres et l’organisation suprémaciste blanche. Mis sur la piste du Ku Klux Klan par le profil de la première victime – un ancien colonel de l’armée sudiste caractérisé par son racisme –, Sherlock Holmes a néanmoins besoin, pour confirmer ses soupçons, de consulter dans son encyclopédie américaine le volume correspondant à la lettre K – l’occasion pour Conan Doyle d’offrir à ses lecteurs un bref exposé didactique sur la société secrète.

Pour citer cette page : "“Ku Klux Klan”, Les Cinq Pépins d’orange", in Lipotexte, URL: https://lipotexte.org/ku-klux-klan-les-cinq-pepins-dorange/, mis en ligne le 17 novembre 2019, consulté le 2 août 2021.